Press "Enter" to skip to content

Quelques conseils utiles pour opérer des petits entretiens en plomberie

Faire intervenir un plombier n’est pas toujours indispensable pour les petites réparations au quotidien. Il vous faudra simplement apprendre certaines techniques pour détecter rapidement la source d’une fuite d’eau. Les renseignements utiles sur l’installation et remplacement de vos équipements plomberie sont entre autres disponibles sur notre blog.

localisation de fuite : comment procéder ?

Une importante fuite d’eau est couramment responsable de la hausse anormale de votre facture d’eau. Jetez donc un coup d’œil à votre compteur pour ¬ détecter les anomalies.

La meilleure façon d’identifier la présence d’une fuite consiste à fermer votre alimentation principale en eau à partir du compteur et à attendre au moins 12 à 24 heures.

Il vous faudra ensuite relever les indications du compteur lors de la coupure et dès la réouverture du circuit. L’écart d’entre les deux chiffres c’est-à-dire la différence de valeur vous indiquera la perte d’eau :

  • Détecter une fuite et la stopper provisoirement, c’est facile. Il vous suffit d’arrêter l’eau du robinet se trouvant en aval au niveau de votre compteur et d’attendre au moins une demi-journée avant de la rouvrir.
  • Notez les indications de compteur. votre débit en eau se traduit en m3 sur le compteur. Vous verrez s’afficher les autres unités telles que les hectolitres, les décalitres et les litres situées à droite de la virgule. Ces zones là laissent clairement apparaître l’écart pour vous signaler l’importance de fuite au cours des douze à vingt quatre h.
  • Remettez le compteur en marche et notez le résultat . Faites sortir de l’eau à votre robinet ; ne perdez pas votre compteur de vue ! Si votre compteur continue à tourner, c’est qu’il y a une fuite quelque part. Relevez l’indication finale après l’avoir stoppé de nouveau . Ca y est, vous avez noté ce que votre compteur d’eau a affiché ; il est grand temps de confronter les chiffres et de calculer l’écart pour déterminer la valeur exacte de perte de volume d’eau. Divisez ce chiffre par douze ou par vingt quatre, notamment selon la durée de la coupure, pour connaître votre débit réel de fuite d’eau.
  • Une fois tous les éléments d’informations réunis : présence de fuite d’eau , débit et volume exact de fuite d’eau… Vous pouvez dès lors faire le tour de toutes vos installations et robinets à problèmes pour boucher la fuite.

identifier la présence d’une fuite de tuyaux

Quelques conseils utiles pour réparer une tuyauterie âbimée

Un raccord ou un tuyau âbimé est souvent responsable d’une fuite d’eau d’une importance plus ou moins grande.

  • Colmatage de tuyau fuyant en cuivre : Quel produit privilégier ?

Le ruban adhésif spécial autoamalgamant et le mastic adhésif bi-composant durcisseur sont absolument efficaces pour réparer un tuyau cuivre fuyant .

  • Le raccord laisse échapper beaucoup d’eau : Comment faire ?

Il suffit de remplacer le joint pour réparer une fuite sur un raccord défectueux.

  • Opérer un bouchage de tuyau en cuivre : C’est facile avec du mastic bi-composant adhésif et durcisseur

La conduite doit être astiquée en premier. La zone à colmater est à préparer en premier. Servez-vous d’un chiffon bien propre pour la sécher . Commencez ensuite par astiquer minutieusement le tuyau cuivre sur une zone à peu près plus élargie que la fuite pour faciliter l’accroche du produit.

Pour un polissage réussi , utilisez un morceau de toile émeri fine, une laine d’acier fine ou une brosse métallique Commencez par morceler le mastic et modelez- le jusqu’à ce que vous obteniez une boule de teinte homogène et collant . C’est maintenant que vous allez appliquer le mastic sur la conduite fuyante pour la colmater . Le ballon de teinte uniforme et moelleux doit être ajusté manuellement sur la zone fuyante poncée . Le produit durcisseur doit colmater la conduite sans difficultés. Attendez quelques heures, le temps que le produit sèche, adhère à la zone fuyante ; en assure le colmatage.

  • Les bonnes pistes à suivre pour réparer un tuyau fuyant en Cu en utilisant d’un ruban adhésif autoamalgamant spécial

La conduite doit-être polie et propre ! Prenez du papier abrasif, une toile émeri fine ou une brosse métallique pour l’abraser. Servez-vous ensuite d’un chiffon ou d’un torchon bien propre pour le nettoyer. Utilisez un sèche-cheveux pour sécher le tuyau fuyant en Cu. Une fois cela terminé , il ne vous restera plus qu’à appliquer la bande sur la conduite sujette à une fuite .

Une fuite d’eau au niveau du raccord a été responsable de la hausse de votre facture d’eau : Comment y remédier sans l’aide d’un plombier

  • Quand la fuite provient de votre bague PVC, la meilleure solution consiste à vous en approprier une neuve. Si elle est encore récupérable, resserez-la tout simplement. Si elle continue à faire fuir de l’eau, repositionnez le joint ou remplacez-le.

Mastic ou ruban antifuite ? : Quelle solution de comblement correspond à sa tuyauterie en Cu pour réparer une fuite d’eau

La recherche d’une fuite n’est pas chose facile . Différents facteurs peuvent être à son origine : défectuosité d’un tuyau due à un choc important, gel de tuyauterie , imperfection due à un défaut de fabrication, soudage de mauvaise qualité, effet coup de bélier, micro-vibration… Quoi qu’il en soit, plusieurs approches peuvent être adoptées pour y remédier. Un problème de fuite du à un suintement peut être résolu par simple usage de mastic ou de ruban antifuite. Un important jet de fuite ne peut être pallié en revanche que par la mise en place d’un nouveau raccord.

  • Mastic antifuite :

Il comprend 2 composants dissociés : durcisseur et adhésif qui se présentent sous forme solide. Vendu au magasin en barres mais aussi en tablettes minidoses, le mastic antifuite bi-composant durcisseur et adhésif est modulable avec les doigts. Le boulet homogène et moelleux ainsi obtenu s’endurcit au contact avec l’air permettant le colmatage efficace de votre tuyau en Cu.

  • Ruban autoamalgamant antifuite :

Ce ruban spécial ne rassemble pas aux autres types de rubans adhésifs comme celui de l’électricien par exemple car il est autoamalgamant. Une fois enroulé sur votre tuyau fuyant, il fait corps avec celui-ci et s’endurcit pour empêcher définitivement l’eau d’y échapper.

Fuite sur tuyauterie PVC : Que faire quand le plombier n’est pas disponible

  1. Stoppez la fuite d’eau en coupant directement le compteur

Le compteur une fois fermé , aucune eau ne doit continuer à circuler en amont de votre tuyauterie défectueuse .

  1. Tracez les extrémités de la partie défectueuse du tuyau PVC et découpez-les pour vous en débarrasser

Il vous faudra en premier lieu marquer les zones de découpe de la partie abimée du tuyau PVC. Servez-vous d’ un marqueur pour cela . Utilisez ensuite une scie à métaux, une scie égoïne ou une scie à guichet pour la sectionner .

  1. Le reste des morceaux doit être poli :

Le cutter, le petit couteau ou le papier abrasif est plus efficace qu’un ébavureur classique pour le décapage des zones de contacts d’un tuyau fuyant PVC.

  1. Vient maintenant le tour de l’astiquage des zones de contact

Utilisez une feuille essuie-tout imprégnée d’alcool pour nettoyer les manchons et les extrémités restantes de la conduite sur une échelle de trois à cinq centimètres. Employez un détergent habituel pour ce faire ! .

  1. Il est temps maintenant d’opérer le dégel des zones de contact :

Il est utile d’opérer le dégel des zones de contacts pour en assurer l’adhérence à votre colle .

  1. Dimensionnez le tronçon de tuyau à changer

Avant d’enlever la partie endommagée jaugez- la d’abord . Retirez donc 1 centimètre de la longueur obtenue.

  1. Le nouveau morceau de tuyau doit-être segmenté :

Le nouveau tube une fois prêt, introduisez- le délicatement dans les mâchoires d’un établi pliant. Prenez ensuite un feutre et commencez par tracer la longueur des zones de coupe . Muni d’un scie à guichet, scie à métaux ou scie égoïne découpez maintenant le tube puis polissez ses surfaces de contact. Vous pouvez utiliser un papier abrasif ou un cutter à la place.

  1. Connectez- les :

Avant d’intégrer le nouveau segment à votre tuyauterie, vous devez écarter légèrement l’une des sections de conduite restantes . Les colliers qui fixent la partie la plus courte doivent être défaites pour l’extraire du mur.

  1. Pensez également à coller les zones de contact :

Pour encoller les zones de contact, vous avez deux choix : Vous collez directement sur les surfaces dégelées soit à l’intérieur des manchons, soit par l’extremité du tube et des sections de la conduite initiale.

  1. Le tube doit être assemblé aux manchons :

Intégrez les manchons aux extrémités du nouveau tube, sans les faire tourner, puis enfilez le tube de part et d’autre des deux côtés.

Comment remplacer une chasse d’eau

Tout d’abord veillez à ce que le clapet d’arrivée de l’un des deux côtés du réservoir soit stoppé et puis, tirez la chasse d’eau !

  1. Démonter une chasse d’eau c’est facile ! : commencez par ôter son couvercle :

Pour une chasse d’eau tirette, il suffit de la dévisser. Pour votre chasse d’eau pressoir, il vous faudra défaire le fil qui en assure la liaison au système de vidage.

  1. Il est temps d’enlever l’ancienne chasse d’eau :

Enlevez également du réservoir le corps du mécanisme de l’ancienne chasse d’eau en tournant à 90° dans le sens opposé de l’aiguille d’une montre.

  1. Assurez-vous que le joint soit bien séparé du réservoir des toilettes afin de pouvoir installer votre nouvelle chasse d’eau :

Les écrous assurant la fermeture du réservoir des toilettes sur la cuvette doivent être démontés. Il vous faudra alors les dévisser ! Retirez ensuite les vis par le haut. Après l’avoir désinstallé saisissez le réservoir et placez-le . Votre soin d’étanchéité usé doit être retiré à son tour. Servez-vous d’ une clef spéciale pour ce faire.

  1. Un montage réussi d’une nouvelle chasse d’eau passe aussi par la restitution du réservoir sur la cuvette :

La purification du céramique passe avant la restauration du réservoir. vous devez visser son fond et aussi l’écrou du système de la chasse d’eau neuve en vous servant d’une clef spéciale pour ce faire. Opérez l’installation du nouveau joint mousse à son tour ; introduisez la rondelle conique au vis de fixation du réservoir, puis ce même vis en dernier. Serrez-en minutieusement les écrous.

  1. L’étape finale avant l’installation définitive de la nouvelle chasse d’eau consiste à la restitution robinet-flotteur :

Préparez un joint à coulisser sur le pas de vis du robinet flotteur. Enfoncez ensuite ce pas de vis dans son trou. Une fois cela fait , renforcez l’écrou de fixation du flotteur puis, montez le joint fibre dans l’écrou du robinet. en vous munissant de la bonne clé , vous pouvez serrer l’écrou et maintenir le robinet en même temps .

  1. Montez la chasse d’eau neuve :

Après avoir réussi à ajuster la hauteur du nouveau mécanisme de chasse par rapport à la taille du réservoir, il faudra également installer le mécanisme sur sa base : tout au fond du réservoir. Fixez manuellement en effectuant un mouvement de rotation à quatre vingt dix degrés dans le sens de l’aiguille d’une montre.

Nettoyage de chauffe-eau : cinq conseils utiles pour un détartrage réussi

  1. Avant de nettoyer le chauffe-eau, débranchez-le totalement

Commencez par éteindre le disjoncteur principal avant d’opérer le détartrage de votre chauffe-eau électrique.

  1. C’est maintenant que vous allez le nettoyer

Pour le cas d’un chauffe-eau à résistance stéatite, il n’est pas nécessaire de procéder à une vidange.

  1. Le chauffe-eau électrique a été purgé ? Pensez maintenant à désinstaller la résistance

Après avoir terminé la vidange de votre chauffe-eau , passez tout de suite au démontage de la résistance. Elle est facilement repérable sous le capot de protection. Pensez aussi à dévisser la platine la fixant.

  1. Chauffe-eau : Pour assurer un nettoyage à succès, pensez aussi à laver la résistance

Laver la résistance d’un chauffe-eau est un jeu d’enfant. Effectuez le lavage à l’aide d’ détartrant commercial en commençant par la laisser immerger dans la solution pendant environ quelques heures. Une fois cela effectué, nettoyez-la avec une brosse métallique et puis, rincez à l’eau chaude.

  1. A la toute dernière étape, pensez à remettre la platine à sa place et ensuite, branchez et réactivez le chauffe-eau électrique

Pour le cas d’un chauffe-eau à résistance thermoplongée, réinstallez la platine tout simplement. Pour celui d’un chauffe-eau à résistance en stéatite, il faudra remonter le fourreau sur la résistance et restaurer cette dernière dans la cuve. Remplissez-la avant de réactiver votre chauffe-eau électrique.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *